comment fabriquer escalier béton

Aujourd’hui, l’escalier en béton est à la mode. En effet, beaucoup de ménage choisit ce matériau pour construire cet élément important de la maison.

Avantages et matériaux nécessaires pour l’escalier en béton

Même si auparavant presque tout le monde n’aimait guère l’escalier en béton, ce n’est plus le cas de nos jours. La raison est simple, le béton offre beaucoup d’avantages qu’il ne faut pas ignorer. C’est un matériau très malléable, il peut donc prendre n’importe quelle forme. Surtout qu’actuellement, l’escalier n’a plus uniquement un rôle utilitaire, mais aussi une fonction décorative. Que votre escalator soit, droit, quart tourné ou en colimaçon, tout est réalisable avec du béton. La grande qualité de ce dernier est également sa solidité. C’est de la roche, il est tellement robuste qu’il donne même beaucoup de travail quand il faut le démolir. Contrairement à d’autres matériaux de construction comme le bois ou le fer, le béton ne fait pas de trop de bruit. Ce n’est pas tout, car vous pouvez l’habiller de différentes façons possibles.

Pour construire un escalier en béton, vous avez besoin de divers outillages. À savoir, la bétonnière, le mètre, le niveau à bulle, des planches de bois, un marteau, une équerre, des étais, une taloche, une truelle, et bien sûr du béton (de préférable, du béton prêt à l’emploi). Il ne faut pas oublier de faire un plan avant de passer au travail. Il faut connaitre toutes les mesures indispensables pour faire l’escalier.

Les différentes étapes de la construction

Généralement, bâtir un escalier en béton suit trois étapes : le coffrage, le ferraillage et le coulage.

Le coffrage

Le coffrage est le moule qui contiendra le béton et c’est la première phase de la construction. D’abord, installez le fond du moule, il est habituellement fait avec des planches, mais vous pouvez également utiliser des contreplaqués. Ces planches de fond seront soutenues par des étais et vous y tracerez les marches. Une fois le fond installé, il faut maintenant fixer les limons provisoires qui sont les côtés de l’escalier. Découpez les contremarches et clouez-les sur les limons provisoires. Il est à noter que le coffrage doit être bien solide, car c’est l’appui principal de toute la structure. Il est donc impératif d’utiliser des planches solides pour sa construction.

Le ferraillage et le coulage

Quand le coffrage est terminé, l’étape suivante est le ferraillage. Cette phase non plus n’est pas à négliger, car l’armature de fer supportera le béton après le décoffrage. Vous devez donc utiliser des barres de fer qui pourront soutenir votre escalier. La résistance de ces barres dépendra de la dimension et du type de votre construction. Introduisez l’armature en fer entre la planche de fond et les contremarches. La charpente métallique ne doit pas toucher le fond, vous devez mettre des cailloux pour le caler. Quand ce sera fait, il faut à présent apprêter le béton. Si vous aimez faire des économies, placez des pierres (bien espacés) au fond des marches pour réduire la quantité de béton utilisée. Avant de passer au coulage, aspergez d’eau le coffrage. Coulez le béton à partir de la première marche, mettez bien cette dernière à l’horizontale avec la taloche. Attention, le décoffrage se fera seulement quelques semaines après coulage. Vous pouvez enfin revêtir votre escalier selon vos goûts. Toutefois, si un escalier en bois vous intéresse, cliquez ici.